Le Pradet Gourmand

Entête

À l’adage qui proclame : «il faut manger pour vivre et non vivre pour manger», l’épicurien répond : oui mais, pour bien vivre mieux vaut manger bien. À une époque où ~ le temps qui court ne faisant rien à l’affaire, au contraire ! ~ on pare au plus pressé en confiant son estomac aux pires marchands de malbouffe et aux thuriféraires des fast-foods, aux graisses, aux sucres (cachés ou pas) et aux exhausteurs de goût, on a bien mieux à faire qu’à être gourmand… le problème est de savoir quoi exactement… peut-on se passer des trésors inestimables que recèle une table digne de ce nom ?

Ce sont autant de douceurs, de chaleur, de force, de goût, de parfums, de couleurs, d’amitié, bref de pur bonheur dont l’homme pressé se prive pour courir plus vite après le temps dans une vaine recherche d’improbables succès, de records éphémères…

Au Pradet où l’épicurisme n’est pas un vain mot, mais un véritable art de vivre, on a décidé chaque année de rendre à l’Art culinaire les honneurs que lui refuse par aveuglement l’homme pressé, stressé, en ouvrant tout grand, l’espace d’un week-end, le Salon des saveurs à tous les gourmands, gastronomes et autres amateurs éclairés de bonne chère et de mets délicats… plus de 40 stands de spécialités gastronomiques et produits régionaux, de vins, spiritueux, pâtisseries…

Alors, rendez-vous les 9 et 10 novembre à l’Espace des Arts ! Ascètes et gens pressés s’abstenir…

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×