Budget communal 2017

Une politique efficiente

En premier lieu, une gestion efficiente des finances municipales a permis de faire face à la baisse régulière et substantielle de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF), dont la plus grosse part consiste en une aide d’État. Il s’agit, en l’occurrence des fonds versés pour compenser les nouvelles charges induites par la décentralisation. Et, l’effort du Pradet est d’autant plus méritoire qu’il compte parmi les communes les plus drastiquement impactées par cette réduction !

 

Néanmoins, alors que toujours plus de défis se profilent et que d’importants chantiers s’annoncent pour les années à venir, la Majorité Municipale n’a pas choisi la voie de la facilité. A l’instar de nombre d’autres communes, elle aurait, en effet, pu essayer de compenser la baisse de la DGF par une augmentation corrélative des impôts et taxes. Au lieu de cela, elle a préféré porter son effort sur la maîtrise des dépenses et la réalisation d’économies, sans pour autant nuire à l’efficacité des services municipaux.

Des économies intelligentes

Le redéploiement des personnels municipaux, la maîtrise des heures supplémentaires, la renégociation de certains marchés publics, la chasse aux économies tous azimuts, l’informatisation progressive de tous les services, ont entre autres, permis une baisse des charges sans rendre nécessaire une augmentation de la pression fiscale locale.

Cette gestion de «bon père de famille» a eu également pour effet un désendettement conséquent de la commune au point que la dette par habitant est inférieure de près de 200 € par rapport à la moyenne nationale.

Elle a eu aussi pour corollaire une politique d’investissement utile, notamment dans des outils ou des techniques nouvelles qui assureront une optimisation du service rendu à la population sans porter préjudice à la bonne santé financière de la ville. Et plus que tout autre, le tissus associatif pradétan, indispensable à la convivialité et à la bonne entente commune, n’aura pas à pâtir des économies de gestion puisque toutes les subventions ~ au prix d’une plus grande vigilance quant à l’activité de chaque structure bien sûr ~ seront maintenues.

Faire toujours mieux

Bonne gestion ne signifie pas frilosité ! Le Pradet entend bien aller de l’avant et faire face plus que jamais aux nombreuses priorités qu’impose la vie en communauté dans une ville du XXI° siècle par une politique résolument tournée vers l’avenir.

En premier lieu, il s’agira d’accroître la numérisation des services et des démarches administratives visant à améliorer le service public et de parvenir le plus rapidement possible à une commune «Zéro papier». L’écologie sera également à l’ordre du jour avec notamment la modernisation de l’éclairage public, la pose de bornes de recharge de véhicules électriques et l’acquisition de véhicules électriques pour les services municipaux. De grands chantiers vont également débuter, parmi lesquels la requalification des entrées de ville, le lancement des travaux de reconstruction du Centre Technique Municipal et le début de l’aménagement du futur Pôle Culturel comprenant une Bibliothèque, une Ludothèque et une École de Musique. Et la liste est loin d’être exhaustive !

Nombre d’autres projets et initiatives de moindre importance pourront également voir le jour en 2017, grâce à la politique budgétaire alliant prudence, efficacité et ambition initiée par la Majorité Municipale et poursuivie depuis 2014.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×